Portrait: Ludovic Faustin, Finance Manager chez Archemics et Suchem

2nd Apr 2018 Chemicals

A tout juste 30 ans, Ludovic Faustin est Finance Manager chez Archemics et Suchem. Si au départ, ce passionné de sport a choisi la comptabilité par défaut, aujourd’hui, il ne se verrait pas évoluer dans un autre monde. En bon sportif, il se donne à fond pour toujours arriver en tête…

En savoir un peu plus sur moi…

Je me présente, Ludovic Faustin, 30 ans. J’ai débuté comme auditeur chez BDO DCDM (désormais connu comme BDO) à l’âge de 19 ans. Durant mes premiers mois, on m’a appris tous les rouages de la… photocopieuse ! Au fil du temps, j’ai commencé à avoir des tâches plus intéressantes au niveau des audits jusqu’à être responsable de l’audit de certains clients au bout de ma deuxième année. L’audit m’a permis de me familiariser avec diverses industries telle que la canne à sucre, le pétrole, l’hôtellerie, le fret et même l’industrie minière, que ce soit à Maurice ou à l’étranger car j’ai eu la chance de beaucoup voyager dans le cadre de mon activité professionnelle. Après quatre ans et demi passés là-bas, j’ai été recruté comme comptable au sein d’Archemics.

 Les chiffres, à défaut du sport

Pourquoi avoir choisi d’exercer dans la comptabilité? Cette question je me la pose encore moi-même ! La comptabilité est venue plutôt par un processus d’élimination. Je ne supportais pas la vue du sang, je ne savais pas dessiner et je voulais à tout prix éviter les projets pour avoir assez de temps pour moi et mes activités sportives. Aujourd’hui encore, je suis un passionné de sport et je suis presque tout ce qui est considéré comme sport ; le football, le basket, le football américain, les courses, le tennis, la formule 1, etc. Le dépassement de soi m’a toujours fasciné et mon rêve au départ était de devenir un grand sportif. Malheureusement cela ne s’est pas fait.

Avec les sujets que proposait mon collège, et le processus d’élimination que j’avais commencé pour mon choix de carrière, il ne me restait plus que la comptabilité comme choix. Après mes sept années au collège du Saint Esprit, comme ma famille n’avait pas les moyens nécessaires pour financer mes études, j’ai été à la recherche d’une bourse d’étude. C’est ainsi que BDO DCDM m’a proposé de financer mon ACCA (Association of Chartered Certified Accountants) sous condition que je travaille pendant trois ans pour le compte de leur entreprise. pour eux, ce que j’ai fait.

Un investissement qui paie

J’ai commencé ma carrière chez Archemics comme comptable et j’ai été promu Finance Manager en janvier 2016, une avancée à laquelle s’est ajoutée celle de Finance Manager chez Suchem. Je suis d’avis que deux facteurs ont contribué à cette promotion. D’abord, la chance: celle d’avoir eu un manager qui a cru en moi, qui m’a constamment proposé de nouveaux challenges et de nouvelles opportunités pour améliorer mes connaissances ; un manager qui m’a encouragé et permis de progresser. Ensuite, mon investissement personnel à comprendre mon métier et l’entreprise en général pour arriver à atteindre les exigences du poste de Finance Manager. Je peux dire que les nombreuses heures passées le soir avec mon équipe ou seul devant mon ordinateur au bureau ont finalement porté leurs fruits.

Evolution Professionnelle

La transition d’un poste à l’autre a été assez simple. Mon prédécesseur, en partance pour la retraite, m’a donné l’opportunité de m’occuper de plusieurs tâches afin de me préparer pour le poste de Finance Manager et cela pendant presque un an. A son départ, la transition s’est donc faite très facilement et sans anicroches. De plus, je dois avouer que mon poste précédent m’a certainement aidé et préparé à ces nouvelles responsabilités. Je pense que le poste de Finance Manager demande de passer par la case comptable d’abord. On doit comprendre d’où viennent les chiffres afin de pouvoir plus facilement les vérifier mais surtout correctement les interpréter pour ne pas prendre de mauvaises décisions.

Pour le moment, je ne pense pas vraiment à l’évolution de ma carrière et je ne me vois pas changer de filière. Donc, ce sera soit prendre plus de responsabilité au sein de l’entreprise soit un move comme Group Financial Controller dans le futur.

"Les nombreuses heures passées le soir avec mon équipe ou seul devant mon ordinateur au bureau ont finalement porté leurs fruits. " 

Portrait chinois de Ludovic:

Si j’étais:

Un métier

Journaliste. Le travail d’investigation et les risques que les journalistes prennent pour informer les gens des choses importantes de la société m’ont toujours impressionné.

Un adjectif

Bosseur, je pense que c’est celui qui me qualifie le mieux. Je pense que rien n’arrive sans rien et si l’on veut quelque chose, le meilleur moyen d’y arriver c’est de bosser pour.

Un verbe

Jouer. La vie serait si ennuyeuse s’il n’y avait pas d’amusement et le fait de prendre des risques – de jouer –  apporte aussi un peu de piment à la vie.

Un super pouvoir

Pouvoir arrêter le temps... On a tous tellement de projets et de choses qu’on veut faire dans la vie mais on ne trouve jamais assez de temps pour tout réaliser.

Un événement

Le Super Bowl ! L’un des événements sportifs les plus médiatisés qui réussit à réunir tout le peuple américain qui est souvent très divisé. Un des rares sports aux US où l’on a presque autant de sportifs blancs que noirs, contrairement au basket où les afro-américains sont excellents et le hockey qui est plus ou moins réservé aux blancs.

Un objet

Un ordinateur. La technologie me fascine. Qui aurait pu penser que cet outil arriverait à autant faciliter la vie des gens? Et le plus impressionnant, c’est que ça ne cesse d’évoluer. Qui sait ce que l’ordinateur de demain arrivera à faire pour nous?

Une monnaie 

Le GBP – si on combine l’utilisation et la valeur, la livre arrive en tête. C’est ce que je veux être, le numéro un dans mon domaine.