Dossier: La formation continue en entreprise

2nd Apr 2018 Group

Dans le cadre du lancement de notre plateforme de e-knowledge, Let’s LEARN, nous abordons le thème de la formation continue en entreprise. A qui s’adresse-t-elle et dans quel but ? Quels sont les enjeux liés à cet apprentissage autant au niveau du salarié qu’à celui du département des Ressources Humaines ?

Les enjeux

Lorsqu’une entreprise mise sur la formation continue pour ses salariés, les avantages sont nombreux. Le développement du capital humain qui crée une fidélisation des salariés, l’augmentation efficace de la productivité et de la compétitivité sur le marché grâce à des salariés qualifiés, et la satisfaction clientèle qui en découlent changent en effet la donne pour toute entreprise qui souhaite progresser.

Pour le salarié, la formation en entreprise lui offre l’opportunité de continuer à se former pour développer ses compétences et actualiser ses connaissances tout en travaillant. Il peut ainsi bénéficier de cet atout pour évoluer au sein de son entreprise ou changer de poste car ses nouvelles compétences, acquises au fil des mois et des années, lui donnent plus de choix pour sa carrière et favorisent l’insertion professionnelle.

Malgré tout ces points forts, la création d’un plan de formation continue pour les salariés est un travail laborieux, qui s’étale dans le temps pour être sans cesse réactualisé afin de se conformer aux nouvelles tendances du marchés, aux procédures internes à l’entreprise, aux nouveaux produits ou encore aux nouvelles stratégies commerciales. Au-delà de ces formations techniques, la direction d’une entreprise doit aussi s’assurer que les employés sont aussi à jour sur le cadre légal de leurs opérations, sur les questions d’intérêt commun comme la sécurité au travail ou la politique IT. Le Directeur des Ressources humaines, qui est la pierre angulaire du plan de formation, se retrouve également confronté à des contraintes budgétaires et de temps, à des situations difficiles à gérer dues à l’éloignement des centres de formation ou à l’absence de formateurs compétents pour répondre aux besoins de son entreprise.

Le e-learning, un concept gagnant

Toutes ces contraintes amènent de plus en plus d’entreprises à se tourner vers des plateformes de formation continue en ligne. En effet, la naissance et l’évolution accélérée des formations en ligne proposent des solutions sans précédent aux entreprises à travers des logiciels et du contenu créés sur mesure pour répondre à leurs besoins.

Les plateformes d’e-learning sont habituellement hébergées sur le serveur de l’entreprise, et les salariés y accèdent en quelques clics, à travers l’intranet par exemple. Cette nouvelle forme d’apprentissage permet une flexibilité pour l’accompagnement des salariés : les formations sont adaptées au rythme et à la profession de chacun, les modules sont accessibles depuis les ordinateurs, les tablettes et Smartphones et les contenus, présentés sous forme de questions à choix multiples, vidéos, infographie ou forums, sont ludiques. De plus, ils permettent à tous de s’habituer tout en douceur à la transformation numérique de l’entreprise.

« En réels logiciels de gestion de la formation, ils permettent aux DRH et aux dirigeants d’avoir une vision panoramique et en temps réel de la progression des salariés dans leur plan de formation. Ils peuvent la suivre via des tableaux de bord. Les employés peuvent quant à eux, accéder aux différentes formations en ligne quand ils le souhaitent, ce qui permet à tout un chacun de se former à son rythme. De plus, les formations leur restent accessibles tout au long de leur emploi.» soutient Jeanique Paul-Gopal, Group Head of Human Resources chez Harel Mallac et chef de projet pour l’implémentation de la plateforme d'e-knowledge.

L’avenir de la formation ?

Investir dans la formation continue n’apporte que des avantages autant pour les salariés que pour les entreprises. Ceci est d’autant plus vrai quant il s’agit d’e-learning. Même s’il reste un peu de chemin à faire en ce qui concerne l’implémentation de ces nouvelles méthodes d’apprentissage auprès d’un public habitué aux processus traditionnels, et que certaines formations ne pourront (peut-être) pas être remplacées par le numérique, le e-learning représente l’avenir et la voie à suivre pour progresser dans un monde de plus en plus digital.

Interview d'Astrid Bauwens

Dans le cadre de notre dossier sur la formation continue en entreprise, Astrid Bauwens, fondatrice et Directrice de Learnbox Ltd, entreprise spécialisée dans la transformation digitale des formations en entreprise, nous donne son point de vue sur le paysage professionnel mauricien concernant la formation continue.

Connexion : Quel est le besoin auquel vous répondez pour les entreprises mauriciennes ? Quelles sont les possibilités qu’offre ce type d’outils ?

Astrid Bauwens : D’une part, les collaborateurs sont de plus en plus limités par le temps, et d’autre part, il est difficile pour les formateurs d’uniformiser les savoirs pour tous les employés d’une même structure, mais aussi de mesurer l’impact des formations sur chacun.Le digital learning vient répondre à ces besoins. L’apprenant devient acteur de sa formation et peut adapter ses temps de formation selon ses disponibilités (heure, lieu). Tous les employés ont accès aux mêmes formations et peuvent donc monter en compétence à leur rythme, et bénéficieront d’un reporting précis et individuel (score, temps passé sur les formations, niveau).

Connexion : Quel est le profil type de vos clients ? (PME, Groupes ?)

A.B : Nos solutions sont adaptées aux PME comme aux grands groupes. Le digital learning est très rentable dès 50 employés, nous travaillons déjà avec plusieurs profils de clients en France, à Singapour et à Maurice (banque, assurance, grande distribution, hôtellerie…)

Connexion : Dans la plupart des cas, quelle démarche retrouve-t-on chez ces entreprises vous contactent ? Quels sont les défis qu’elles souhaitent relever ?

A.B : Nos clients ont généralement tous le même défi : avoir des équipes compétentes, rapidement formées et imprégnées de leur ADN. Dans un premier temps, nos clients à Maurice commencent d’abord à digitaliser les modules tels que « Le code d’éthique », « Santé et sécurité au travail », « Onboarding, Induction », « Les procédures et process »… Puis arrivent les formations d’efficacité professionnelle telles que le management d’équipe, la gestion du temps et du stress, la gestion de projet, ou la vente. Nos modules e-learning ne dépassent jamais 10 minutes et sont conçus en suivant des concepts de la neuropédagogie. Nous utilisons des techniques de conception qui vont permettre à l’apprenant non seulement de capter l’information, mais aussi d’ancrer les connaissances dans son cerveau.

Connexion : Avec le temps, avez-vous remarqué une évolution par rapport aux demandes que vous recevez ou alors les entreprises ont-elles toujours les mêmes besoins et recherchent des formations similaires pour leurs salariés ?

A.B : Chaque entreprise est unique, avec un besoin unique. Aucun de nos modules ne  ressemble aux autres. Aussi, chaque société a sa culture et cela se ressent énormément sur nos projets de digitalisation des formations.

Connexion : La formation continue professionnelle est un secteur complexe – chacun ayant des besoins complètement différent par rapport à son activité, son niveau de compétences, les dernières approches de la technologie... Quel est selon vous le besoin le plus fréquent ou le plus important pour les salariés ? Ont-ils tous, par exemple, les compétences informatiques nécessaires pour évoluer dans le cadre professionnel d’aujourd’hui ?

A.B : Une bonne partie de nos clients ont des collaborateurs qui n’ont pas d’ordinateur. Pour cette partie d’apprenants, nous adaptons le contenu pour qu’il puisse être projeté dans une salle. Nous avons aussi une application mobile qui permet aux apprenants d’avoir leurs modules e-learning sur leur tablette et leur smartphone. Aujourd’hui, une majeure partie de la population mauricienne possède un smartphone, ce qui vient banaliser la question de compétence informatique.