Interview croisée : la mixité des générations à Harel Mallac.

20th Mar 2020 Group

Harel Mallac a le privilège de compter en son sein quatre générations d’employés : les baby-boomers, les générations X, Y et Z. Du fait de leur expérience de vie, ces générations ont des attentes et motivations professionnelles différentes : on relie souvent ambition, persévérance, respect de la hiérarchie et réussite professionnelle aux baby-boomers et à la génération X, et la curiosité, le multi-tasking, l’audace aux jeunes générations. Alors, cohabitation complémentaire ou source de difficultés ? Nous avons réuni des représentants de ces quatre générations, Guy-Michel Thelemaque, Selven Mookien, Dominique Gentil et Deepti Puresh pour nous faire une idée.

Connexion : Depuis que tu as commencé à travailler, combien d’entreprises as-tu connues, et combien de postes as-tu occupés ?

Guy-Michel : J’en ai connu deux. J’ai fait mes débuts dans le monde du travail en 1983 comme commercial chez Resiglas, et puis j’ai rejoint Harel Mallac en 1991 comme commercial également pour relancer la ligne d’outillage à main professionnelle ‘SAM Outillage’.

Selven : J’ai débuté comme policier avant de rejoindre le secteur bancaire et ensuite Harel Mallac, où j’ai occupé cinq postes.

Dominique : J’ai travaillé dans six entreprises, dans quatre postes differents.

Deepti : Pendant mes années universitaires, j'ai connu deux entreprises où j'étais stagiaire au département informatique et ma troisième année, j'ai atterri à Harel Mallac Technologies et je suis ici depuis.

Les baby-boomers sont nés entre 1942 et 1959.

La génération X : entre 1960 et 1979.

La génération Y (les milléniaux) : entre 1980 et 1995.

La génération Z est née après 1995.

Connexion : Selon toi, qu’est-ce que la diversité d’âges apporte de positif dans une entreprise ?

Guy-Michel : Le monde des affaires évolue très vite et nous devons nous adapter continuellement aux nouvelles réalités du business pour continuer à progresser. Cette transformation passe inévitablement par le rajeunissement des ressources humaines possédant de nouvelles expertises et un état d’esprit différent. Une diversité d’âges bien gérée entre l’expérience des seniors et l’expertise des plus jeunes générations sera bénéfique à l’entreprise pour faire face aux défis futurs. 

Selven : L’expérience, la connaissance et l’innovation.

Dominique : Un élément de partage, de savoir-vivre et bien sûr d’expérience professionnelle.

Deepti : Je pense que la diversité des âges apporte l'innovation sur le lieu de travail et dans la façon de travailler. Cela aide certainement à combler les lacunes croissantes en compétences numériques. De nombreuses années d'expérience + de l’innovation = une formidable culture d'entreprise.

Connexion : Le « generation gap » en entreprise, est-ce un mythe ou une réalité ? Et pourquoi ?

Guy-Michel : C’est une réalité […] On ne se rend pas assez compte des différences qui existent et cela demande une réflexion plus approfondie pour adopter un style de management qui favorise une harmonie et surtout le respect entre tous les collègues.     

Selven : C’est une réalité, parce qu’il y a toujours cette divergence d’idées et d’opinions entre les personnes de différents âges.

Dominique : Une réalité – on voit bien les différentes manières de pensée, la vision et l’approche.

Deepti : Il existe un fossé entre les générations. Chacun a sa propre façon de penser et d'opinion et dans un lieu de travail, il est indispensable que cette différence soit atténuée et qu’on se rencontre quelque part au milieu, pour que tout fonctionne bien.

Connexion : Qu’est-ce que tu attends de l’entreprise où tu travailles, en tant qu’employé ?

Guy-Michel : Je m’attends à ce que l’entreprise crée un environnement de travail propice à mon épanouissement professionnel.   

Selven : La reconnaissance de mes compétences.

Dominique : D’être à notre écoute, nous soutenir et que chacun puisse apporter sa contribution au bien-être de l’entreprise.

Deepti : Je m'attends à ce que l'entreprise m'aide à développer mes compétences et me rende meilleure. Et cela fonctionne vice-versa.

Connexion : Que pouvons-nous faire pour combattre la discrimination (et favoriser l’inclusion) sur la base de l’âge en entreprise ?

Guy-Michel : Il faudrait mettre en place un programme d’intégration pour la jeune génération qui rejoint l’entreprise. Comprendre et être aligné avec les attentes de chaque groupe d’âge aideront à créer un environnement de travail idéal pour que chaque employé se sente valorisé dans l’entreprise. 

Selven : Je pense qu’une trajectoire professionnelle (career path) est importante.

Dominique : Etre à l’écoute, être ouvert et donner la chance aux autres, peu importe le poste qu’on occupe.

Deepti : Il est important que chacun soit traité sur un pied d'égalité et reconnu pour ce qu'il contribue au bien-être de l'entreprise.

Connexion : Quels sont les moments de ta vie au travail ou tu te sens le plus productif ?

Guy-Michel : Mes journées sont souvent trop courtes avec un volume de travail conséquent à accomplir quotidiennement. Je me sens le plus productif en début de matinée et après-midi pour exécuter les tâches en fonction des priorités.

Selven : J’essaye d’être productif tout le temps.

Dominique : Cela dépend, mais je préfère dire que c’est un état d’esprit avant tout.

Deepti : Avoir un point focal et y travailler progressivement et tous les checkboxes cochés me font me sentir productive.

Connexion : Quel est le meilleur conseil qu’un collègue t’ait donné dans la vie professionnelle ?

Guy-Michel : Il y a toujours une solution à chaque problème.

Selven : Il faut toujours persévérer.

Dominique : Qu’il n’y a pas de mauvaise idée ! et de toujours croire en soit.

Deepti : L'apprentissage continu est la voie à suivre !

Connexion : Nous avons tous besoin qu’on reconnaisse notre valeur et celle de notre travail. Et toi, quelles sont les marques de reconnaissance que tu apprécies le plus ?

Guy-Michel : D’être félicité pour les objectifs atteints, des mots d’encouragement pour tout nouveau défi et de reconnaître ma contribution au développement de la compagnie.

Selven : Un mix.

Dominique : Déjà qu’on apprécie mon travail, que je puisse apporte un plus. Et même si le travail n’est pas comme on le souhaite, la manière de le dire est important.

Deepti : Franchement, un thumbs up suffit.

Connexion : As-tu un « role-model » professionnel ou une personne que tu admires ? Et pourquoi ?

Guy-Michel : Plusieurs personnes ont influencé mon parcours professionnel, je suis  reconnaissant envers mes mentors chez Harel Mallac qui m’ont transmis les vraies valeurs professionnelles et qui m’ont permis de m’épanouir.

Selven : Mon père qui m’a appris la discipline dans la vie.

Dominique : J’aime bien la cuisine… et je trouve la personnalité du chef Philippe Etchebest inspirant, il a un fort caractère et en même temps sensible à la cuisine, au goût... il a aussi des passions complètement opposées à son métier (le rugby, la batterie avec son groupe).

Deepti : Bien sûr, mais je n'en ai pas qu'un seul. J'essaie de voler un peu de valeurs, de professionnalisme, d'humilité et de persévérance à ces personnes.

En aparté:

Guy-Michel Thélémaque - 55 ans

Date d’entrée à Harel Mallac : Août 1991

Poste occupé au début : Sales Representative

Poste occupé actuellement : Business Line Manager chez Novengi.

3 adjectifs qui te décrivent ? Passionné, déterminé et persévérant

Quels sont tes passions et tes passe-temps ? Ma passion, c’est mon travail. C’est lui qui me donne l’énergie nécessaire pour faire face à toutes les nouvelles situations et responsabilités quotidiennes. Il ne me reste malheureusement pas de temps pour m’adonner à d’autres passions. Mes passe-temps préférés : le tennis, le bricolage, la musique et la cuisine.

Portrait chinois: Si j’étais...

  • Une profession ou un métier ? Policier scientifique. Cela requiert d’avoir le souci du détail et être méthodique au cours de chaque étape d’une enquête pour élucider les crimes les plus compliqués.
  • Un pays ? L’Ile Maurice. J’ai beaucoup voyagé et eu l’occasion de visiter plusieurs pays mais je n’ai rien trouvé de comparable à mon pays. Même si tout n’est pas parfait, il fait bon vivre dans notre petite île et je suis fier d’être mauricien.
  • Un homme célèbre ? Nelson Mandela: Il a marqué l’histoire en sacrifiant une bonne partie de sa vie pour lutter pour l’égalité des chances dans son pays. Il a aussi été l’élément unificateur et pacificateur de tout son peuple.
  • Une femme célèbre ? Mere Theresa: J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour ceux qui œuvrent pour les plus démunis de la société et Mère Theresa en est le plus bel exemple.
  • Une époque de la vie (enfance, adolescence, adulte, 3eâge, etc.) L’enfance : L’insouciance par rapport aux réalités de la vie et  le bonheur d’être au centre de l’attention de nos proches font que les moments de l’enfance sont magiques et inoubliables.
  • Un politicien ? Aucun, car le politicien qui milite et travaille pour l’intérêt de son peuple n’existe pas.
  • Une époque de l’histoire ? Les années 80 ! C’est la période durant laquelle j’ai vécu les moments les plus importants et joyeux de ma vie.
  • Une cause ? La protection de notre planète. L’avenir de notre planète est plus que jamais menacé et chaque citoyen doit être sensibilisé à son rôle à jouer pour assurer un avenir meilleur pour les générations futures.
  • Une découverte scientifique ? L’électricité. Cette découverte contribue continuellement au confort et au bien-être de l’humanité. Elle est aussi à la base de tout développement technologique.

 

Selven Mookien - 51 ans

Date d’entrée à Harel Mallac : Janvier 2007

Poste occupé au début: Business Controller at Harel Mallac Madagascar

Poste occupé actuellement : Senior Group Accountant au siege

3 adjectifs qui te décrivent ? honnête, naïf, combatif.  

Quels sont tes passions et tes passe-temps ? Le sport (foot & badminton) et la famille

Portrait Chinois: Si j’étais...

  • Une profession ou un métier ? Explorateur. Ça emmène dans le monde inconnu.
  • Un pays ? L’Egypte, toujours mystérieuse.
  • Un homme célèbre ? Charlie Chaplin. Il fait rire sans prononcer un mot.
  • Une femme célèbre ? Lady Diana. A la fois belle et philanthrope.
  • Une époque de la vie (enfance, adolescence, adulte, 3eâge, etc.). L’adulte. On est en contrôle de la plupart de nos actions. 
  • Un politicien ? Mahatma Gandhi pour son courage.
  • Une époque de l’histoire ? Le Moyen Age. J’adore les films qui parlent du Roi Arthur, de Merlin l’Enchanteur et d’Excalibur.
  • Une cause ? La faim dans le monde. D’une part il y a des gaspillages énormes alors que des centaines des milliers meurent de faim.
  • Une découverte scientifique ? Comme on n’a pas encore inventé la Machine à remonter le temps, je dirais l’avion.

 

Dominique Gentil – 40 ans

Date d’entrée à Harel Mallac : avril 2019

Poste occupé au début : Designer

Poste occupé actuellement : Designer

3 adjectifs qui te décrivent ?  Atypique, créatif, déterminé

Quels sont tes passions et tes passe-temps ? La musique, la créativité, la nature, la découverte

Portrait chinois : Si j’étais :

  • Une profession ou un métier ? le mien (Designer/créatif) pourquoi parce que je peux m’exprimer ou même faire voir les choses autrement, j’aime le côté artistique qui est important dans ce métier – tout est lier, la music, l’art…)
  • Un pays ? L’Afrique du sud… (Je n’ai pas encore eu la chance d’y aller mais tout ce que j’ai pu entendre et vu dans les reportages…ce pays est riche en découvertes de toute sorte.)
  • Un homme célèbre ? Nicolas Hulot (Il a toujours œuvré pour l’écologie et pour une planète verte. Il n’a jamais changé de direction de pensée même avec son titre de ministre, qui a tout perdre.
  • Une femme célèbre ? Grace Kelly (au-delà de ses titres de « best actress » et sa position de princesse, elle a fondé des institutions pour aider les artisanats locaux et les jeunes mamans dans la nutrition des nourrissons.)
  • Une époque de la vie (enfance, adolescence, adulte, 3eâge, etc.) Enfance (pour ce côté libre, sans réel souci, l’innocence…)
  • Un politicien ? Jacques Chirac. Il a prôné un discourt pour sa fondation…disant d’avoir une nouvelle forme de « conscience collective » devant l’emporter sur l’arrogance de la pensée unique. Un grand homme qui a combattu pour les plus petits telle que le peuple de Vanuatu.
  • Une époque de l’histoire ? L'époque moderne (le temps des Rois et des légendes…de la Renaissance…)
  • Une cause ? L’égalité des genres (homme ou femme, on a tous les même droits)
  • Une découverte scientifique ? la télévision couleur car elle a changé la façon de voir les choses en plus réel, a permis a beaucoup de voyager de chez eux.

 

Deepti Puresh – 23 ans

Date d’entrée à Harel Mallac : Août 2019

Poste occupé au début : Intern chez Harel Mallac Technologies

Poste occupé actuellement : Assoc System Engineer

3 adjectifs qui te décrivent ? Ambitieuse, dynamique et curieuse

Quels sont tes passions et tes passe-temps ? Mon travail est ma passion. Cela me met au défi et me fait apprendre de nouvelles choses tous les jours. Cela me garde motivée. Mes passe-temps préférés : j'aime lire des livres de suspense/thriller et regarder des films et des séries de science-fiction/aventure pendant mon temps libre.

Portrait chinois : Si j’étais…

  • Une profession ou un métier ? En ce moment particulier, peut-être la médecine.
  • Un pays ? Islande car c’est le pays le plus paisible.
  • Un homme célèbre ? Bill Gates ; un décrocheur qui a construit la plus grande entreprise de logiciels.
  • Une femme célèbre ? Ellen De Generes à cause de sa bienveillance.
  • Une époque de la vie (enfance, adolescence, adulte, 3eâge, etc.) Jeune adulte ; phase où nous construisons notre propre identité.
  • Un politicien ? Aucun ; parce qu'il n'y a pas de bon ou de mauvais politicien. Il n'y a que des moins mauvais politiciens.
  • Une époque de l’histoire ?
  • Une cause ? Récupération de la nature ; Parce que notre avenir en dépend.
  • Une découverte scientifique ? Un vaccin contre le coronavirus; pour aider l'humanité à respirer à nouveau - qui reste à venir.